Modèles d’affaires plus intelligents dans le nettoyage commercial

Concurrencer dans un marché du « plus pour moins »

Par Nils J.van der Zijl, VP Ventes et Marketing, Softbank Robotics EMEA

L’industrie du nettoyage commercial est en voie de croître de façon significative dans les cinq prochaines années à cause de nombreux projets de grande envergure dans plusieurs économies de la région EMEA. La superficie d’édifices augmentée dans les grandes villes à travers l’Europe verra la demande pour les services de nettoyage s’envoler et présente une très grande occasion pour les entrepreneurs en nettoyage et les compagnies en gestion des installations de s’étendre vers de nouveaux marchés et augmenter leurs revenus.

Par contre, malgré ces projections positives, le sentiment général parmi plusieurs fournisseurs de FM et parmi l’industrie du nettoyage elle-même est mitigé, caractérisé plus par des l’inquiétude et l’incertitude que par l’enthousiasme à propos de l’avenir. Les compagnies de FM se retrouvent (et leurs marges de profit) constamment pressées par les clients et sous une pression toujours grandissante pour améliorer (et démontrer) leur performance. Les attentes des clients grandissent de façon exponentielle et une attitude de « tolérance zéro » envers la mauvaise performance augmente les enjeux et la pression sur les chefs d’entreprise du secteur.

Comme nous le savons tous, les marges sont déjà minces et les soumissions dans un environnement toujours plus compétitif sont de plus en plus gagnées uniquement sur le prix. Les fournisseurs de nettoyage doivent démontrer la valeur du service, de l’innovation, des preuves de durabilité et beaucoup d’autres choses, mais c’est encore un marché où les clients veulent plus pour moins et c’est principalement une course vers le bas pour obtenir de nouveaux contrats.

Avec cela en arrière-plan, les fournisseurs de FM doivent aussi composer avec d’importants défis de ressources humaines dans le secteur du nettoyage, avec l’augmentation des coûts de la main d’œuvre et l’un des plus hauts taux de rotation de personnel de n’importe quel secteur. Cela crée la tempête parfaite pour l’industrie de FM, sous une pression croissante de livrer un plus haut niveau de service, à un coût réduit, et avec une main d’œuvre coûteuse et fluide.

L’innovation au-delà de la technologie

En réponse à ces défis, les dirigeants de FM regardent vers les nouvelles technologies pour offrir l’efficacité et la performance améliorée dont ils ont tant besoin. La plupart des entrepreneurs placent l’innovation au centre de leurs stratégies futures et identifient les nouvelles technologies, telles que l’IA et l’IoT, comme étant la solution à leurs problèmes. En effet, McKinsey a récemment identifié « l’évolution de l’Internet des objets (IoT) », « la venue des robots » et « la réalité augmentée » comme étant trois tendances majeures qui ont un impact important sur la gestion des installations.

Par contre, dans une industrie qui s’est souvent débattue pour intégrer de nouvelles technologies dans ses opérations d’une manière douce et efficace, il est important de reconnaître que la technologie en elle-même, aussi avancée soit-elle, n’est pas une solution miracle. Plusieurs dans le secteur ne savent que trop les essais antérieurs où des investissements majeurs ont été faits dans des équipements de nettoyage qui n’ont même jamais été près de livrer les promesses annoncées, entravés par un manque d’adoption parmi les équipes de nettoyage et un manque de compétences pour tirer le meilleur parti de la technologie.

La véritable innovation doit être plus que le simple déploiement de nouvelles technologies dans les opérations. C’est à propos de nouveaux modèles d’affaires, de nouvelles approches aux opérations, de nouvelles façons de penser et d’agir. La raison pour laquelle tellement de programmes de transformation numérique échouent, dans ce secteur comme dans les autres, c’est que les organisations ne créent pas les bons environnements et les bonnes cultures dans lesquels les nouvelles technologies peuvent être utilisées à leur plein potentiel. Trop souvent, les organisations investissent dans la technologie et pensent que c’est suffisant : l’expérience nous dit que ce n’est pas le cas.

Les avantages d’un modèle d’affaires de la cobotique

Au cours des prochaines années, les entrepreneurs en nettoyage déploieront de plus en plus de cobots au sein de leurs opérations. Les cobots sont des robots collaboratifs qui effectuent des tâches répétitives et épuisantes qui seraient autrement faites par une personne, mais ils travaillent aux côtés de cet individu ou de cette équipe, pas à leur place. Alors, dans le nettoyage, nous avons déjà vu des cobots être déployés pour s’occuper de passer l’aspirateur, libérant les équipes de nettoyage pour se concentrer sur des tâches de plus grande valeur, ce qui peut augmenter les niveaux de services et faire une vraie différence pour les usagers finaux.

Les avantages commerciaux des cobots travaillant en harmonie aux côtés des équipes de nettoyage sont vraiment intéressants, offrant une plus grande efficacité et une meilleure performance sur des tâches spécifiques, améliorant les marges, réduisant la consommation d’énergie et adressant directement plusieurs des défis de main d’œuvre mentionnés ci-dessus. Les cobots permettent aux nettoyeurs de s’occuper de tâches plus variées et plus satisfaisantes, en laissant les machines s’occuper de tâches répétitives et pénibles alors qu’elles peuvent offrir un niveau de performance plus élevé et plus consistant.

Par contre, l’innovation menée par les cobots n’est pas seulement à propos des appareils ; c’est aussi d’avancer des modèles d’affaires innovateurs et de nouvelles façons de penser dans l’industrie. Nous voyons déjà des pensées d’avant-garde parmi les FM et les entrepreneurs de nettoyage qui adoptent de nouvelles approches à leurs modèles de planification et d’opérations. Par exemple, certains se sont éloignés du modèle traditionnel d’approvisionnement pour la technologie dans le secteur, et ont accès aux machines à travers des modèles de location ou « comme un service ». Cela met fin aux grosses avances de capital qui fut une grande barrière à l’adoption de nouvelles technologies par l’industrie de FM, et permet plutôt à ces entreprises de déployer les plus récentes innovations techniques d’une manière facile et économique.

Alors, au lieu de devoir investir 50 000 € en équipement pour l’achat d’une seule machine, sans avoir de visibilité sur la valeur qu’elle apportera le long de sa vie utile, les entrepreneurs vont plutôt payer 500 € par mois pour un cobot de la toute dernière technologie, avec tous les entretiens et mises à jour inclus. Cela signifie un plus grand contrôle et une plus grande transparence sur les coûts et une flexibilité ultime.

Au-delà de cela, l’introduction de la cobotique dans le secteur demandera aussi de nouvelles habiletés et structures à être intégrées dans les équipes de nettoyage et au niveau des gestionnaires. Les nettoyeurs auront besoin d’être confortables et heureux de travailler aux côtés des cobots, et les gestionnaires devront repenser comment et où ils les assignent à différentes tâches, basées sur leurs forces et compétences particulières, aussi bien pour les humains que pour les machines.

En fin de compte, cela revient à créer une culture où les personnes de tous les secteurs et de tous les niveaux de l’organisation sont ouvertes aux nouvelles idées et à de nouvelles façons de travailler, et sont capables de s’adapter au changement avec un esprit ouvert et informé.

Temps pour une solution de cobotique

Sans doute, les nouvelles technologies comme l’automatisation et l’IA peuvent résoudre de nombreux défis auxquels sont confrontés les fournisseurs de gestion des installations au cours de prochaines années, mais l’adoption de la technologie doit être partie intégrante d’une stratégie d’innovation plus grande et d’une soif du changement. Les chefs d’entreprises ont besoin de travailler avec leurs partenaires pour mener l’innovation dans chaque partie de leurs opérations, à travers tous les départements, les processus et l’engagement des clients afin qu’ils puissent tirer le maximum des avantages de la nouvelle technologie.

La course à l’innovation dans les industries de FM et du nettoyage commercial est vraiment en cours. Les gagnants seront ceux qui auront su faire évoluer leurs modèles d’affaires, leurs comportements et leur culture afin d’augmenter leur efficacité et leur productivité, en plus de permettre à leurs employés de travailler en harmonie aux côtés de la technologie.

C’est ce qu’apporte la transition vers la cobotique ultimement ; et ce n’est pas quelque chose qui va arriver dans l’avenir. Les fournisseurs de FM déploient déjà des cobots et optimisent leur façon de nettoyer les édifices et la valeur qu’ils apportent à leurs clients.

L’occasion de la cobotique c’est maintenant, et les chefs de FM doivent agir rapidement afin de tirer les profits et se placer devant leur concurrence.

Autres articles

  • Pourquoi le nettoyage commercial a besoin de contrats basés sur les résultats…DÈS MAINTENANT!

    Les fournisseurs de Facility Management (gestion des installations en français) et les entreprises de nettoyage jouent un rôle essentiel à la fois dans la lutte contre la COVID-19 et pour le retour progressif à la vie normale.

    Lire l'article
  • Les modèles de partenariat technologique dans le secteur du FM – en quoi consistent-ils et pourquoi sont-ils importants ?

    L’innovation dans l’industrie du Facility Management et du nettoyage commercial n’a pas apporté les bénéfices escomptés dans un secteur qui, bien avant la crise liée au Coronavirus, était déjà confronté à des marges réduites, une pression constante d’amélioration des résultats et des difficultés en matière de ressources.

    Lire l'article
  • Prendre les devants à l’âge de la cobotique

    Un article définissant la vision de SBR de la cobotique et ce que cela signifie pour les entreprises, les modèles de ressources et l’avenir du travail.

    Lire l'article